Catégories

Actus

Des cheveux humains provenant des camps de travail forcé Ouïghours

Mercredi dernier, la douane américaine a signalé avoir saisi une cargaison d’extensions de cheveux humains, provenant des camps où sont internés les Ouïghours. Ces cheveux proviendraient des camps de travail du Xinjiang.
La cargaison interceptée contiendrait 12 tonnes de perruques et extensions, pour une valeur de 800 000 dollars.
Selon Brenda Smith, adjointe pour le commerce au service américain des douanes et de la protection des frontières, « la manière dont ces marchandises sont fabriquées constitue une très grave violation des droits de l’Homme ».

extension de cheveux saisie par la dounane
Exemple d’extensions saisie par la douane américaine

Pour rappel, le peuple Ouïghours sont un peuple musulman de Chine parlant une langue proche du turc, et qui sont torturés, exploités et enfermés dans des camps par le gouvernement chinois.
Ils sont tondus de force en entrant dans ces camps, par conséquent les cheveux proviendraient probablement de ces tontes forcée .
Ils sont également séparés de leurs enfants, enfants qui eux mêmes sont tondus et doivent travailler comme des adultes.

La prudence s’impose donc , quant aux extensions capillaires que vous achetez, les cheveux humains mentionnant rarement leur origine, il nous faut donc éviter de financer le trafic humain et les camps d’internement en Chine.

Pour en savoir plus sur les camps Ouïghours

Vous aimerez aussi


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *